COLLIOURE ET LE FAUVISME


« Il n'y a pas en France de ciel plus bleu que celui de Collioure‚Ķ.

Je n'ai qu'a fermer les volets de ma chambre et j'ai toutes les couleurs de la méditerranée chez moi »       

HENRI MATISSE

PETIT HISTORIQUE

Collioure est la destination de nombreux navigateurs phocéens, romains, grecs qui en font un site archéologique très riche. En 673 Wamba le roi des Wisigoth occupe la cité catalane. Des 981, les comtes du Roussillon et les rois de Majorque commencent à aménager et à fortifier Collioure qui devient entre 1276 et 1344 la résidence d'été des Rois de Majorque.

Tout au long du XIII° siècle, de nombreuses croisades religieuses traversent le village telles que les Templiers en 1207 (d'ou la fameuse légende du trésor des chevaliers des templiers), les Hospitaliers en 1242 et les Dominicains en 1280.

Par la suite, la découverte de l'Amérique en 1492 va être à l'origine du déclin progressif de l'activité du port de Collioure.

De 1462 à 1493, Collioure subit l'occupation française sous le règne de Louis XI. En 1642, après s'être défaits de l'emprise espagnole, les catalans tombent à nouveau sous l'occupation des troupes françaises. C'est à cette période que Vauban, modifiant les fortifications françaises, donne à Collioure sa physionomie actuelle. En 1659, le traité des Pyrénées rattachera définitivement le Roussillon à la Couronne Française.


LE PATRIMOINE DE LA VILLE

ü Le château royal :(XIII - XVIII° siècles) : Pièce maîtresse du dispositif défensif, il fut élevé sur un site de construction romaine. Essentiellement aménagé par les comtes du Roussillon et les rois d'Aragon entre 1276 et 1344, il accueillera la cour des Rois de Majorque. La forteresse sera ensuite occupée par les Espagnols jusqu'en 1642 date ou elle retombera aux mains des français. Vauban fera alors élever l'enceinte extérieure et raser la ville haute pour aménager le glacis (actuel parking). En 1922, le château classé monument historique sera totalement rénové et restera occupé par l'armée française jusqu'en 1945. En 1951, il sera vendu au conseil  général des Pyrénées Orientales.

ü Le fort saint Elme :(XVI° siècle) situé sur une colline dominant Collioure et Port Vendre, le fort fut construit en 1552 par Charles Quint (empereur espagnol). IL fut pendant longtemps la place forte du système défensif de la cote. Le 20 août 1913, le fort est vendu aux enchères à des particuliers et devient une propriété privée.

ü L'église Notre dame des Anges : (XVII° Siècle) Construction exceptionnelle pourvue de fondations baignant dans la Méditerranée, cette église est un véritable puzzle historique.

Le clocher, construit tout au long du moyen age, servait de fanal pour le port de Collioure. Ce n'est qu'en 1684 que l'église fut bâtie et rattachée au clocher après que Vauban eut ordonné en 1672 la destruction de l'ancienne église Sainte Marie située dans l'ancienne cité. Construite dans un style gothique méridional, malgré son aspect extérieur austère, l'église bénéficie d'une richesse et d'une architecture intérieure exceptionnelle. Le retable du maître autel, fut sculpté sur bois puis recouvert d'une feuille d'or. Ce n'est qu'en 1810 que le dôme sera ajouté au sommet du clocher pour lui donner sa physionomie actuelle.


LES PERSONNAGES CELEBRES DE LA VILLE


ANTONIO MACHADO :

Grand poète espagnol né le 26 juillet 1875 à Séville, il fuit la dictature espagnole à cause des idées politiques. Le 22 janvier 1939, entouré de sa famille et de quelques amis, il quitte Barcelone et choisit Collioure comme lieu d'exil. Recueilli à la Casa Quintana, épuisé et malade, le poète meurt le 22 février 1939. Devenu symbole de l'exil, il n'a cessé de grandir dans le silence de Collioure ou il repose toujours e toujours, sous une tombe modeste dans le vieux cimetière du village.

SUITE