LA POLITIQUE CULTURELLE DE PARIS SOUS LA PRESIDENCE MITTERRAND (1981-1995)



PARIS est un espace très complexe dans le domaine politique culturelle. C 'est en effet d'une part, le siège du président mais aussi celui d'une municipalité. Les acteurs doivent donc prendre des décisions communes vis a vis des réalisations architecturales et cela n'est pas évident surtout quand les politiques ne s'entendent pas. Les présidents de la république avant Mitterrand n'étaient pas très intéressés par la culture. D'ailleurs le ministère de la culture ne fut crée qu'en 1959 avec comme ministre André Malraux. Pompidou (1969-1974) suggéra simplement le projet du centre Beaubourg*  qui sera réalisé, et qui porte aujourd'hui son nom.  Giscard D'Estaing lui, avait a cœur deux projets qui était : Le musée d'Orsay* (Gae Aulenti) et le parc de la cité des science de la Villette.

Ce n'est qu'en 1981 avec l'arrivée de François Mitterrand que la politique culturelle de Paris connue son essor . Le président était un féru d'architecture. Il a engagé une politique de grands travaux qui ont suscité de vives polémiques  (pyramide du Louvre) mais qui ont finalement étaient acceptées par le public. Il doubla le budget du ministère de la culture qui avait à sa tête Jack Lang. Mitterrand hérita des projets des précédents présidents, mais les réorienta à son goût. Le musée d'Orsay*  fut inauguré en 1986 de même que le parc de la Villette (Bernard Tshumi). L'institut du monde arabe* (Jean Nouvel, qui a également construit Nemosus à Nîmes) a ouvert ses portes en 1987. En 1989, 3 inaugurations auront lieu : L'Opéra Bastille* (Carlos Ott ,celui-ci est le prototype du Corum de Montpellier), L'arche de la défense* (Paul Andreu, Otto van Sprecklsen), et le ministère des finances à Bercy* (Paul Chemelov, Borja Huidobro) Le ministère était auparavant au Louvre dans l'aile Richelieu. Mitterrand avait un projet qui lui tenait à cœur qui était de construire une pyramide dans la cour du Louvre*. Ce projet fut annoncé dès le début de son septennat. Il confia le projet à Ieoh ming Pei qui réalisa une œuvre splendide malgré les critiques qui furent très nombreuses à l'époque (il ne fallait pas toucher à un tel monument !)

LE CENTRE POMPIDOU ET LE MUSEE D'ORSAY SUR LES BORDS DE LA SEINE A PARIS

LE MINISTERE DES FINANCES A BERCY

L'OPERA BASTILLE

SUITE