CHANDIGARH 

GENESE DE LA VILLE

En mai 1947, l'Inde obtint son indépendance, mais en même temps le pays colonisé par les Britanniques fut partagé en deux nations: l'Inde et le Pakistan. La grande et riche province du Pendjab fut également partagée entre les deux, et sa capitale Lahore demeura au Pakistan, de sorte que le Pendjab se trouva sans chef-lieu. En mai 1948, le gouvernement du Pendjab en consultation avec le gouvernement de l'Inde, approuva un site d'une étendue de 114 km2 au pied des Shivalik dans le district de Ropar. Ce sera la nouvelle capitale, Chandigarh (Chandi=la déesse du pouvoir + garh=forteresse), nommée d'après un village existant.
Après la partition de l'Inde, toutes les villes du Pendjab de l'Est virent doubler leur population en raison de l'immigration pakistanaise La nouvelle ville devait en effet non seulement servir de capitale mais aussi réhabiliter les milliers de réfugiés provenant du Pendjab de l'ouest.
Jawaharlal Nehru ,le premier ministre de l'Inde indépendante, s'enthousiasma pour le projet et suivit avec intérêt chaque étape de sa réalisation. Nehru confia le schéma de la ville à l'américain Albert Mayer, qui le développe de 1949 à 1950, mais le décès de son plus proche collaborateur l'oblige à renoncer au projet. Nehru confie alors le schéma à Le Corbusier aidé de trois collaborateurs du CIAM ( Pierre Jeanneret, Jane Drew, Maxwell Fry).
On peut dire que la majorité du projet est conçue et réalisée entre 1951 et 1962, même si Le Corbusier réalise ou fait réaliser d'autres projets au sein même de la ville ou aux alentours jusqu'en 1969. Chandigarh est donc une capitale, siège du pouvoir, de l'administration et de la justice du Penjab, et une des plus importantes et des plus modernes villes en Inde. Chandigarh compte officiellement de nos jours près de 600 000 habitants. Chandigarh est un des plus importants projets urbanistiques du 20e siècle. C'est le seul projet que le célèbre architecte urbaniste Le Corbusier ait réalisé, alors qu'il en avait conçu un grand nombre. Chandigarh est également le site de ses meilleures  créations architecturales. Devenue symbole de l'urbanisme, cette ville a eu un impact étendu sur le reste de l'Inde, traduisant un nouvelle l'architecture. Elle est connue autant pour ses paysages que pour son  architecture. La plupart des bâtiments ont une forme cubique, et sont divisés géométriquement, l'accent étant sur la proportion, l'échelle et les détails.Le Corbusier, lors de la conception de Chandigarh, avait catégorisé 5 besoins qui devaient diriger le plan urbanistique. La vie quotidienne des habitants: l'architecte doit tenir compte de la culture des habitants, de leurs coutumes, du climat et de ses impératifs, dans la construction des habitations. Le travail: Chandigarh possède 4 bâtiments (le Secrétariat, l'Assemblée, la Haute Cour et la maison du gouverneur, changée d'affectation aujourd'hui). Ces bâtiments dominent la ville au nord. Autres lieux de travail: le centre de la ville, les hautes écoles au nord-ouest et la zone industrielle, au sud-est. Troisième besoin: la circulation. Quatrième et cinquième: soins du corps et de l'esprit ou loisirs, et divers, donc espaces verts, parcs, jardins, un lac artificiel,

La ville se compose de secteurs . Chaque secteur mesurant 800 m sur 1200 m est ceinturé de voies. Chaque secteur est équipé pour répondre aux besoins quotidiens de ses habitants dont le nombre varie entre 5000 et 25.000. Une bande verte s'étend dans la direction des montagnes sur l'axe nord-sud au milieu de chaque secteur. Cette bande verte devra être ininterrompue et contiendra des écoles, des terrains de sport et des équipements de loisir pour le secteur. La circulation de voitures est complètement interdite dans les bandes vertes où règnera la tranquillité et où ne pénétrera jamais le bruit.

LES VOIES

Les voies de la ville sont classées en 7 catégories appelées le système des 7V, comme suit:V1 - Voies rapides reliant Chandigarh à d'autres villes ; V2 - Artères ; V3 - Voies à vitesses mécaniques ; V4 - rues marchandes serpentantes ; V5 - rues de circulation à l'intérieur du secteur ; V6 - conduisent les véhicules et les piétons aux portes des maisons ; V7 - sentiers et pistes cyclables. Cette villes est très organisée

LE CENTRE COMMERCIAL (City Center) ET LE LAC

La place au milieu du secteur 17 est conçue par Le Corbusier comme 'Le paradis des piétons'. La circulation de voitures est interdite sur cette place. Le lac est un cadeau offert par les créateurs de Chandigarh à ses habitants pour que ceux-ci y soient à leur aise; son environnement et sa tranquillité seront assurés par l'interdiction du bruit.

LE PAYSAGISME

Le paysage de cette ville est conçu à partir de la végétation de l'Inde. Des arbres décoratifs, des buissons et du lierre ont été plantés en fonction de leur couleur pour embellir la ville. Ces principes devront être respectés lors de la culture de nouvelles plantes ou du remplacement de plantes existantes. Rien ne sera laissé au hasard pour que les avenues conservent leur harmonie et leur beauté .La Vallée des loisirs, Rajendra Park et d'autres jardins publics ne seront autres que des jardins publics. Seuls les bâtiments déjà prévus sur les plans seront autorisés. On peut noter qu'il n'y a pas beaucoup d'espaces verts (cf plan).

LES MONUMENTS :Parmi les plus importants : The open hand (la main ouverte) symbole de la ville par son originalité. The Vidan Sabha, the secretariat building, the library building of penjab university, the tower of shadows, the government museum and art gallery……. Tous ces monuments montrent la modernité de la ville par leurs formes, leurs utilités…

Site officiel de la ville : www.chandigarh.nic.in

SOMMAIRE