LES BALLETS RUSSES


IGOR STRAVINSKY


Stravinsky est né le 17 juin 1882 à Lomonossov, près de Saint-Pétersbourg.  Bien qu'il fût un étudiant moyen, Stravinsky étudia le droit à l'université de Saint-Pétersbourg. C'est là qu'il rencontra le fils du compositeur russe Rimski-Korsakov, lequel guida Stravinsky tout au long de ses premiers travaux de composition.
.

 

.        .









En 1908, l'imprésario russe Diaghilev, impressionné par les œuvres orchestrales de Stravinsky, Scherzo fantastique (1908) et Feu d'artifice (1910), demande au compositeur d'écrire pour ses Ballets russes; ainsi s'engagea une collaboration qui durera pendant de nombreuses années. Les premiers ballets que Stravinsky composa pour Diaghilev, l'Oiseau de feu (1910) et Petrouchka (1911), remportèrent un succès immédiat et furent fortement admirés pour leur effet dramatique, leur orchestration très riche et leurs mélodies évoquant le chant folklorique russe.
. Toutefois, lors d'une première représentation du Sacre du printemps (1913), la chorégraphie peu conventionnelle (de Nijinski), les dissonances très dures et les rythmes entraînants, et mouvants de la musique provoquèrent un tollé tel, que les danseurs ne purent entendre l'orchestre. Par la suite, les différentes  représentations furent mieux accueillies. Il devient dès lors l'emblème du musicien révolutionnaire                                                                   

La guerre rendant pratiquement impossible l'organisation de représentations d'œuvres de grande envergure, Stravinsky, installé alors en Suisse dans une maison avec Diaghilev et Bakst , composa des œuvres nécessitant des ressources limitées. Malgré la guerre, des ballets furent écrit en Suisse (l'histoire du soldat 1918,Parade de Satie 1917 mais qui sera joué à Paris). En 1917 Stravinsky est surpris en Suisse par la révolution russe, qui le prive de sa fortune et le coupe de son pays natal, jusqu'en 1962. Il décide alors de s'installer à Paris en 1920, et pendant les années qui suivent cette installation en France il composa la symphonie  pour instruments à  vent (1920). Bien qu'il vécût à Paris, Stravinsky commença également à se produire en tant que pianiste et chef d'orchestre pour aider financièrement sa famille. Il écrivit alors des pièces adaptées à ses propres capacités , en particulier le Concerto pour piano et instruments à vent (1924). Au début des années 1920, il tombe amoureux de l'actrice Vera de Bosset Soudeikine, qu'il épousera en 1940. En 1925 il se rend pour la première fois aux Etats-Unis, en tant que chef d'orchestre.
En 1930, il composa sa Symphonie de psaumes, pour chœur et orchestre, et en 1934 il se fait naturaliser français.
En 1939, Stravinsky quitta l'Europe pour les États-Unis et s'établit à Hollywood. Il y reçut des commandes, Danses concertantes (1942) pour orchestre, et Scènes de ballet (1944) pour une revue de Broadway. Parmi les œuvres plus importantes produites pendant ces années figurent la Symphonie en trois mouvements (1945), la Messe (1948) et le très célèbre opéra The Rake's Progress.

Bien que Stravinsky ait préalablement rejeté les théories de Schoenberg (compositeur Viennois inventeur de la musique sérielle et dodécaphonique) il fut intéressé par la musique de son disciple, le compositeur Anton Webern . Il en ressort des œuvres telles que la cantate Threni (1958), les Mouvements pour piano et orchestre (1959) et sa dernière œuvre majeure, le Requiem Canticles (1966).

En 1967, âgé de plus de quatre-vingts ans, et malgré une santé fragile, Stravinsky réalise les derniers enregistrements de sa musique, avant de mourir le 6 avril 1971, à New York. On l'enterra à Venise, non loin de la tombe de Diaghilev.

Au cours de sa vie, Stravinsky utilisa de nombreux styles musicaux : tout d'abord un style opulent, influencé par le nationalisme russe, le primitivisme, le jazz, le néoclassicisme, la bitonalité, l'atonalité…. Brillant compositeur, il eut l'intelligence d'évoluer sans cesse, à une époque où le style de la plupart des autres compositeurs était plutôt figé, et de s'imprégner de chaque nouvelle technique pour la faire sienne. Ses œuvres ont influencé les plus grandes tendances de la musique du XXe siècle

LE COMPOSITEUR

SUITE