ARCHISTORM

 Revue de presse et média culturel

Sommaire

Introduction

I. Archistorm : politique éditoriale.

Un journal dédié à l’architecture et à la création contemporaine.

II. Les trois grandes séquences.

Définitions de l’air du temps, projets et portraits du magazine.

Conclusion

Bibliographie

 Introduction

 Archistorm est une revue récente, qui prend comme thème central l’architecture, tout en informant les divers lecteurs sur les débats qui alimentent l’univers de la création contemporaine.

Les fondateurs ; Marc Sautereau et Christophe Le Gac ; ont souhaité créé un espace ou serait évoqué les disciplines liés à l’architecture, et ou le créateur à la possibilité de librement s’exprimer; quel que soit sa spécialité. L’accent est aussi mis sur les divers débats qui alimentent l’univers de l’art actuel.

Tout en suivant l’actualité du monde de la création contemporaine, Archistorm cultive sa différence avec les autres revues spécialisées, grâce à sa politique éditoriale en évolution. En effet ; depuis le printemps 2004; le magazine offre une nouvelle formule, marquant définitivement sa différence avec les autres éditions présentes dans les kiosques.

 I. Politique éditoriale du magazine

 Depuis la première parution; Archistorm est une revue centrée sur l’univers de l’architecture et le savoir-faire de l’architecte, en temps que créateur moderne. C’est dans ces conditions que le lien avec d’autres disciplines artistiques et culturelles est créé, puis diffusé par le biais du magazine.

La géographie, l’urbanisme, et la sociologie ne sont qu’un exemple des nombreuses disciplines nécessaires à l’architecte d’aujourd’hui pour appréhender ses projets. Notre lieu de vie ou de travail tient compte de ses spécialités pour créer un environnement quotidien adapté aux activités humaines, ou pour explorer et innover dans le cadre de recherches sur les tendances architecturales de demain.

Archistorm diffuse aussi largement les création d’artistes contemporains, tout comme les travaux des designers, stylistes et autres professionnels participant à des projet architecturaux. Ses disciplines artistiques servent souvent à compléter le travail de l’architecte, meublant les espaces construits ou donnant à ce lieu une ambiance particulière.

C’est cette façon de traiter l’art contemporain, en parallèle avec l’architecture, qui donne à cette revue un air bien différent des autres journaux spécialisés. Tout en étudiant les généralités de l’actualité de l’art, Archistorm laisse avec cette politique éditoriale un espace propice aux débats dans la relation, le questionnement ou l’opposition que peut provoquer la liaison architecture -art contemporain.

Cette vision de l’architecture et de l’art se trouve développée dans la nouvelle formule du magazine. L’architecte et son travail prennent maintenant une grande place.

L’idée de projet devient une sorte de fil rouge suivit à travers la revue.

L’architecture est vue comme un processus évolutif, qui a besoin de solides basses culturelles, puis d’une traduction servant à diviser les étapes d’une construction, pour finir par déterminer les influences dont est issus le projet initial. Ainsi le magazine s’articule autour de trois grandes séquences : l’air du temps, projets et portraits.

II. Définition des trois grandes séquences.

La vision de l’architecture comme projet évolutif est donc traduit par les trois séquences, représentant des thèmes divisant le magazine.

En premier lieu, l’air du temps permet au lecteur de découvrir le contexte culturel actuel. C’est dans cette partie que la revue présente les derniers travaux d’artistes contemporains, les diverses expositions et les sorties récentes de livres ou de films. Le but de cette séquence est d’informer le lecteur et de le sensibiliser aux diverses innovations.

C’est aussi dans cette partie qu’Archistorm met en place les futurs débats et donne les comptes rendus des divers projets récents.

Toutes les formes artistiques ont leurs places. Elles servent aussi bien à affiner la réflexion sur un sujet qu’à déterminer les influences actuelles.

Puis vient la deuxième séquence ; le projet. Il prend le temps de décrire en détail une conception architecturale. La revue se veut le témoin et le relais du processus de création. Ainsi toutes les phases de l’élaboration d’un bâtiment son développées, de l’idée générale au plan, en passant par la réalisation et la participation d’artistes pour les finissions et les décors. Un espace intéressant est aussi réservé aux futurs architectes. Le magazine offre la possibilité aux étudiants de présenter un projet au niveau professionnel. Le résultat obtenu, bien qu’expérimental la plupart du temps, est le fruit d’une réflexion qui laisse entrevoir les futures influences de l’architecture de demain.

La dernière séquence est le portrait. Cette partie du magazine met le point sur une personnalité du monde du bâtiment ou de la culture contemporaine. La vie et l’actualité de cette personne servent aussi bien à montrer son parcours professionnel, que les divers virages que l’on peut prendre avec un métier artistique. Ce son ces personnes, présentés dans cette partie du magazine, qui forment la base de l’actualité culturelle contemporaine. Cette séquence peut aussi décrire une ville ou un territoire. Cela permet par exemple de passer par chaque région et ville, puisque la politique culturelle varie considérablement d’un endroit à l’autre.

 Conclusion

Archistorm est un magazine dont les fondateurs ont su faire la différence par rapport aux autres revues spécialisées.

Cette façon de gérer le journal, en centrant l’actualité de la création contemporaine autour de projets architecturaux, semble marquer une évolution dans la diffusion de l’information artistique. Cette différence rend ce magazine plus attrayant pour le lecteur, le faisant évoluer de la première à la dernière page, dans les diverses disciplines artistiques et l’introduisant dans les débats ouverts par les différents articles.

Ce magazine sort aussi du lot par son traitement d’ensemble: Archistorm est plus qu’un groupe d’articles rédigés de façon individuelle pour être mis simplement en page, c’est surtout un ensemble cohérant qui s’articule autour des trois séquences (l’air du temps ; le projet ; le portrait) et qui retranscrit l’idée de la rédaction de voir l’architecture comme processus évolutif ayant besoin de solides bases, de grands projets, et de personnalités apportant de multiples influences.

SYLVAIN GIL

 Bibliographie

 Adresses des sites Internet

http://www.archistorm.com

 http://www.cyberarchi.com

SOMMAIRE ART              ACCUEIL